L’humour un parti-pris ?


Oui, un parti-pris ! que j’ai choisi d’adopter dans ce roman.


Après avoir écrit un premier livre au sujet grave mais très émotionnel avec cette petite fille courageuse qui essaie de comprendre ce qui lui arrive, j’ai eu envie de « m’aérer les méninges » si je puis m’exprimer ainsi.

L’humour n’est pas facile à manier. Il est bien souvent bien plus facile de faire pleurer que de faire rire que cela soit dans la vie ou dans un roman. L’art de faire rire est délicat et on ne s’en rend pas toujours vraiment compte. C’est un art subtil et qui demande beaucoup de doigté et de délicatesse dans le dosage.


Pourquoi une héroïne amusante ?


Première chose : Cela m’a permis de faire passer des choses graves et importantes bien plus facilement. Pari plus difficile pour l’auteur mais plus facile à lire pour le lecteur.

D’autre part : j’aime bien changer de registre. Est-ce que la vie se joue toujours sur la même gamme d’émotions ? Est-ce que l’on ne passe pas par des moments drôles et des moments tristes ou difficiles dans la vraie vie ? Alors pourquoi pas dans un roman ou dans la suite des écrits d’un auteur.

Enfin : J’aime rire. Pas vous ? Cela fait tellement du bien. Je suis entre autres, enseignante de yoga du rire et c’est une vraie joie de vous voir rire. Savez-vous que le temps de rire par jour n’a fait que diminuer depuis la deuxième guerre mondiale ? Nous sommes de moins en moins drôles ! Savez-vous qu’un quart d’heure de rigolade équivaut à un bon steak ?

Se prendre au sérieux n’est pas forcément être guindé et rigide ! CQFD : regardez mon héroïne Reine Champion : elle réussit de sacrés paris qui ne sont pas donnés à tout le monde de réaliser, tout en étant drôle.


Le Parti-pris du rire : je signe et re signe.


Je me suis bien amusée et j’espère que cela sera contagieux et que vous rirez autant en lisant mon roman que moi en l’écrivant, même si je l’ai approfondi au maximum avec un véritable connaissance de la psycho généalogie (qui vient de mon premier métier : psy) et un travail approfondi d’écriture (de la construction de l’histoire au style et à la relecture).


Faire passer des choses graves avec le sourire :


Oui, dans ce roman Parce que le hasard n’existe pas qui reparaîtra bientôt sous le titre Au JEu du Hasard j’ai choisi de mêler humour et gravité du sujet C’est bon de rire ! et on peut faire aussi de belles et grandes choses en s’amusant.

Mon pari était de vous parler de choses graves et difficiles car les histoires de famille, voire les secrets de familles sont parfois bien lourds à porter, en vous intéressant au sujet tout en vous entraînant dans le rêve, l’humour. Qu’en pensez-vous ?

Retrouvons la vivacité de nos enfants intérieurs ! Ça fait vraiment du bien !


Vous avez aimé ! Faites-moi le savoir ! suivez mes prochains articles en vous abonnant à ma newsletter.

A TOUT BIENTÔT !