Rechercher

9 janvier 2021: Le monde de Reine Champion 1

Mis à jour : janv. 11

Je m’appelle Reine Champion. Je suis une jeune étudiante, mais je m’ennuie à cent sous de l’heure. Imaginez! Ma thèse porte sur… (je n’ose même pas vous le dire) : le stress dans les files d’attente des administrations! De quoi s’endormir rien qu’en pensant au sujet, sans même avoir ouvert un seul document :-)




Je n’ai pas pu faire ce que je voulais dans la vie. Voyez, je ressemble à beaucoup d’entre vous. Certes j’aime beaucoup la psychologie, mais j’aspire à autre chose. Je rêve d’être détective.

Si j’ai choisi de poursuivre une carrière universitaire où je m’ennuie profondément, comme je vous l’ai expliqué, c’est parce que j’ai toujours cherché l’approbation de mon père, lui-même universitaire et qui ne m’a jamais démontré son affection. Où vont se loger parfois nos choix !

Voilà je suis comme tout monde avec mon côté névrotique mais en fait je ne suis pas non plus comme tout le monde.

En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’il se passe de drôles de choses dans ma famille et je n’ai pas tardé à l’apprendre à mes dépens. Certes je voulais être détective… mais pas dans ma famille! Drôle de scénario tout de même ! dont je ne voulais pas, mais elle n’a même pas pris mon avis! Je suis tout de même concernée au premier chef …

J’en suis vraiment très chiffonnée ! Et croyez-moi, contrairement à d’autres jeunes femmes de ma catégorie, je ressens beaucoup tout ce qui se passe autour de moi !

Une morte qui ressuscite m’a donné des frissons dans tout le corps. C’est ainsi que s’est ouverte la voie de ma nouvelle carrière.

En plus d’être sensible, je suis pétillante : une vraie humaine!

De l’humour, il en faut dans cette histoire! J’aime les jeux de mots, héritage familial que j’assume tout à fait. Certains diront que je suis un peu « loufoque » mais que voulez-vous on m’a créée ainsi. Ce que j’aime par-dessus tout c’est la curiosité dont elle m’a pourvu.

Arriverai-je à me prendre au sérieux pour résoudre l’énigme familiale qui prend mauvaise tournure ? Arriverai-je à comprendre ce qui s’est passé dans des temps plus anciens et qui continue à infecter ma famille aujourd’hui ? Parviendrai-je à faire la vérité ?

Pour tout vous avouer : je n’en sais rien car ce n’est pas moi qui tiens le stylo. C’est elle !


Elle ? C’est l’auteure Fanny Munz.

Moi ? Je suis son héroïne de papier.

Je suis la truculente jeune femme de son livre Parce que le hasard n’existe pas, Reine Champion, ouvrage qui n’est que le premier chapitre de mes aventures. Je me réjouis d’avance de la suite… que je ne connais pas et je me demande bien à quelle sauce elle va m’assaisonner !


Alors…A Bientôt pour un nouvel article, si l’auteure me permet de reprendre la plume… ou le clavier ou peut-être la lui emprunterais-je en cachette.


D’ici là Mettez un peu de soleil dans votre tête (cela vous va si bien) en nous suivant et en vous abonnant à notre newsletter.

J’ai tellement de choses à vous raconter…

Et là je ressemble beaucoup à ma créatrice.


Ecrit le 9 janvier 2021 par Fanny MUNZ